top of page

Item List

<p class="font_8">L’histoire se déroule à Saint-Tropez, été 1962. Le Duc de Charmerace est de retour ! Germaine, sa fiancée de longue date, et lui vont enfin se marier. Mais la villa familiale est la cible de Lupin, le Gentleman Cambrioleur !</p>
<p class="font_8">Les esprits paniquent, la résistance s’organise.</p>
<p class="font_8">Le fameux Commissaire Guerchard a bien l’intention, cette fois, d'empêcher Lupin de commettre ses larcins et de le démasquer !</p>
<p class="font_8">Mais qui est ce Lupin dont personne n’a jamais vu le visage ? Qui pourrait mentir sur son identité ?</p>
<p class="font_8">Qui signe ses forfaits du redouté : A. Lupin ?</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>Une comédie rythmée autour du personnage mythique de Lupin ! Une belle soirée à partager en famille ou entre amis, durant laquelle vous serez happés par le suspens de l’enquête et les rires seront nombreux grâce à une mise en scène burlesque et colorée !</em></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Texte et Mise en Scène : Titouan Bodin, Nicolas Delahaye, Edouard Honegger</p>
<p class="font_8">D’après l’oeuvre de Maurice Leblanc</p>
<p class="font_8">Avec : Titouan Bodin, Mathilde Cribier, Nicolas Delahaye, Edouard Honegger, Ingrid Levin</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1H30</p>

Compagnie Ennoia

Read More
<p class="font_8">Le mercredi, pour Pierre Brochant et ses amis, c'est le jour du dîner de cons. Le principe est simple : chacun amène un con. Celui qui a dégoté le plus spectaculaire est déclaré vainqueur. Ce soir, Brochant exulte, il a trouvé la perle. Le con idéal. "Un con de classe mondiale !"François Pignon, comptable au ministère des finances, passionné de modèles réduits en allumettes. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que Pignon est un fieffé porteur de guigne, passé maître dans l'art de déclencher des catastrophes...</p>
<p class="font_8">La pièce de Francis Veber portée par une pléiade d’acteurs de grand talent. Un plaisir toujours décuplé devant les répliques culte de cette pièce devenue un monument de l’humour théâtral.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Mise en scène : Chrystel Rochas</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Avec : Luc Chambon, Arnaud Chabert, Aurélien Portehaut, Camil Misery, Gary Marti, Thomas Bettencourt,</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1 H 20</p>

Théâtre - Humour

Bangarang

Read More
<p class="font_8">« <em><strong>Dyslesia </strong></em>» est un groupe français de Heavy Métal associé au mouvement Power Metal progressif. Le groupe, formé à Lyon a sorti 4 albums et un DVD.</p>
<p class="font_8">Il a acquis une solide réputation en Europe pour ses performances live et a partagé la scène avec de nombreux groupes dont Iron Savior, Vaanden Plas, Symphony X et bien d’autres.</p>
<p class="font_8">Dyslesia est à ce jour un acteur majeur de la scène Heavy metal française.</p>
<p class="font_8">Line up : François Loprete (Guitare), Thierry Lebourg (Chant), Olivier Coulon (Guitare), Guillaume Boudou (Basse), Morgane Berthet (Batterie)</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em><strong>Harmorage</strong></em>, met un gros coup de pied dans le monde du metal français en y envoyant leur nouvel album PSYCHICO CORROSIF en pleine face.</p>
<p class="font_8">Ecumant la scène métal depuis 2004, le combo lyonnais des frères Chalon continue de verser dans un son pleinement trash, punk et rock n'roll appuyant par un chant en français dévastateur.</p>
<p class="font_8">Une grosse culture du riff acéré, des compos chiadées et efficaces, une voix éraillée aboyant des textes en français déversant sa rage, sa haine, et ses peines du monde actuel. Harmorage nous transporte sans compromis dans un univers teinté d'Harmonie, mais surtout bourré de Rage.</p>
<p class="font_8">Line up : Daniel Chalon (Chant), Nicolas Chalon (Guitare), Frédérick Fiaschi (Basse), Bertrand Minary</p>
<p class="font_8">(Batterie)</p>

Harmorage / Dyslesia

Read More
<p class="font_8">Saône en Scènes vous convie à un spectacle en deux partie dont vous pourrez, si vous le désirez, être acteur.</p>
<p class="font_8">1ère Partie : Nous vous proposons des <strong>ateliers de lecture</strong> à voix haute ouverts à 6 spectateurs privilégiés.</p>
<p class="font_8">Les Ateliers de lecture à voix haute seront prévus les <strong>samedi 02 novembre</strong> et <strong>samedi 23 novembre</strong> 2024 à Neuville-sur-Saône dans le local du <strong>Théâtre des Bords de Saône</strong> de 14h à 17h, avec Laurence Cazaux et Patrick Gay-Bellile de Acteurs, Pupitres et Cie.</p>
<p class="font_8">L'occasion de découvrir le plaisir de lire au pupitre un texte à plusieurs voix, et de travailler rythmique, adresse et diction.</p>
<p class="font_8">Au cours de cet atelier, un court texte sera mis en lecture au pupitre et présenté lors du Festival en 1ère partie de la lecture-spectacle du 24 novembre - 16h à Fontaines Saint Martin.</p>
<p class="font_8">Contact et renseignements: Nicolas au 06 98 66 07 88</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">2ème Partie : Gare à caro, lecture-spectacle dans l’univers de l’auteur-dessinateur FabCaro (Zaï,Zaï,Zaï,Zaï). Un monde fait de petites histoires du quotidien : les angoisses, les lâchetés, les problèmes de couple, les histoires de famille, une forme d’inadaptation au monde qui est le nôtre.</p>
<p class="font_8">Acteurs, Pupitres Et Cie propose ici une petite forme simple mêlant lecture, jeu théâtral, théâtre d’objets, et projection de dessins, non pas à partir d’une bande dessinée, mais en voyageant à travers plusieurs</p>
<p class="font_8">d’entre elles. Pour faire découvrir les multiples facettes de l’auteur et donner envie de se plonger dans son œuvre.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Conception et jeu : Laurence Cazaux et Patrick Gay-Bellile</p>
<p class="font_8">Scénographie et construction : François Jourfier</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1 H 00</p>

Compagnie Acteurs et pupitres

Read More
<p class="font_8">Félix et Filomène,vous connaissez ? Un jour ou l’autre, peut-être, les rencontrerez vous ici ou là, bras dessus bras dessous arpentant les jours heureux qui coulent sous leurs petits pas. Ne vous y trompez</p>
<p class="font_8">pas, pour eux aussi l’aventure palpite à toutes les pages.</p>
<p class="font_8">IMPROMPTU, c’est la folle histoire de leur rencontre, l’incroyable épopée de leur petit quotidien. Mais cette fois ci, cette histoire là commence de l’autre côté, du côté du public, du côté du comédien... Un peu de blanc pour oublier le visage d’avant, quelques traits noirs, une touche de rouge... le comédien est en partance, il va céder la place à son double, son ami, son frère, si différent de lui et pourtant si proche. Tout cela sous le regard curieux de Filomène et son incroyable silhouette.</p>
<p class="font_8">Bientôt l’homme deviendra Félix, l’autre clown de ce duo, le vieil ami, le compagnon. Il suffit d’un nez rouge posé sur le visage maquillé... instant magique... Retrouvailles, joie, souvenirs évoqués et voici le</p>
<p class="font_8">public spectateur de leurs aventures : leur première rencontre, le bal, le rendez-vous manqué, la fameuse partie de pêche... Et si cette belle histoire finissait comme dans les contes de fée... coup de foudre,</p>
<p class="font_8">mariage,enfants...et si les spectateurs étaient invités!</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>"Avec Filomène et Félix, quand le dérisoire devient capital, la poésie règne en maîtresse, rendue à ses armes les plus redoutables : la simplicité, la lumière, et la délicatesse."</em> <strong>LES TROIS COUPS</strong></p>
<p class="font_8"><em>"Délicieux. (...) Félix et Filomène sont des “attrapes cœur” qui prennent le public par la main sans avoir l’air d’ y toucher. Leur clown est irrésistible, une perfection qui ferait fondre de tendresse les plus coriaces."</em> <strong>DAUPHINE VAUCLUSE</strong></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Mise en Scène : Jean-Luc Bosc</p>
<p class="font_8">Filomène : Marie-Emilie Nayrand</p>
<p class="font_8">Félix : Jean-Luc Bosc</p>
<p class="font_8">Création Lumière : Mikaël Gorce</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1h05</p>

Compagnie Le Voyageur Debout

Read More
<p class="font_8">Aux rythmes ensoleillés de chansons françaises et espagnoles, ce duo de danse célèbre, avec humour, les instants inoubliables de la vida !</p>
<p class="font_8">Une histoire poétique, où la danse, le rire et les émotions s'entrelacent avec le Hip-Hop et les arts du mime et du geste. Suite à leur création « Petite Fleur » présentée en 2017 lors du IN du Festival International</p>
<p class="font_8">Mimos, les artistes auteurs Patrice Thibaud et Aurélien Kairo se réunissent à nouveau dans leurs domaines de prédilection : la danse, l'humour et l'amour !</p>
<p class="font_8">"C'est la Vida !", un spectacle familial, joyeux et tout public.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>La compagnie De Fakto est subventionnée par la Drac Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon et conventionnée par la ville de Feyzin. Soutien : Théâtre Le Toboggan, Théâtre Radiant-Bellevue Caluire- et-Cuire, Théâtre Allégro à Miribel.</em></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Mise en scène : Patrice Thibaud</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Danseurs : David Walther et Liesbeth Kiebooms</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Scénario et chorégraphie : Aurélien Kairo</p>
<p class="font_8">Regard artistique : Karla Pollux</p>
<p class="font_8">Costumes et accessoires : Corinne Lachkar</p>
<p class="font_8">Création Lumière : Éric Valentin</p>
<p class="font_8">Recomposition beatmaking : Stéphane Lavallée</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1 H 00</p>

Compagnie De Fakto

Read More
<p class="font_8">La nuit tombe sur le musée de la ville. L’inauguration de la nouvelle exposition se termine et les invités repartent. Seuls restent les deux gardiens qui s’affairent autour du joyau de l’exposition, le collier</p>
<p class="font_8">d’or et de diamants de la Princesse Ivanovna.</p>
<p class="font_8">Le musée ferme ses portes, et la dernière ronde faite, le joyau peut dormir tranquille... Enfin presque, car une ombre masquée se faufile et l’impensable se produit : le collier disparaît dans un nuage de fumée...</p>
<p class="font_8">Convoqué sur les lieux, l’inspecteur Jack Black commence son enquête. Qui parmi les invités présents à la cérémonie d’ouverture a pu commettre le larcin ?</p>
<p class="font_8">Sur les traces de chacun d’entre eux, l’inspecteur déroule le fil de l’histoire pour savoir qui est le mystérieux Voleur.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>A la manière d’une partie de Cluedo, l’inspecteur retrace sur son bureau qui devient un plateau de jeu en 3 dimensions l’histoire de son enquête, partant aux quatre coins de la ville (et parfois du monde) retrouver les protagonistes de l’histoire afin de les interroger et de confondre le coupable. La scénographie s’attèle donc à reconstituer le lieu de travail d’un détective privé des années 70 : large bureau en bois, lampe de bureau, machine à écrire, ventilateur, porte-manteau, horloge, téléphone et grandes fenêtres à store vénitien laissant deviner les buildings de la ville : autant d’objets faisant référence à la littérature ou au cinéma de genre policier</em></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Mise en Scène : Laurent Bastide</p>
<p class="font_8">Avec : Jacques Toinard et Christophe Roche</p>
<p class="font_8">Idée Originale / Scénographie : Christophe Roche</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 50 min</p>

Compagnie La Clinquaille

Read More
<p class="font_8">C’est d’abord une véritable émission littéraire radiophonique enregistrée en direct et en public, avec ses codes, ses chroniques, ses aléas et sa part d’imprévu. Sur la table, ce sont des romans piochés</p>
<p class="font_8">tambour battant, lus à haute et intelligible voix avec une délectation certaine.</p>
<p class="font_8">Au centre, deux animateurs, vieux routards des ondes et des duplex, s’adonnent au jeu de la littérature et à ses vertiges. Autour il y a aussi une guitare, un chapeau mexicain, le courrier des auditeurs, une lampe frontale, un paperboard et un coussin. A la fin, ça ressemble à une grande célébration des mots, de ceux qui percent la grisaille de l’époque et parviennent à nous arracher un sourire, coupable et libérateur et surtout une terrible et irrépressible envie de lire.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>Créée à l’invitation d’un réseau de médiathèques, cette pièce radiophonique use des codes de l’émission littéraire pour donner à entendre des extraits de romans contemporains. Le choix s’est porté sur des auteur.e.s vivants, aux écritures savoureuses, décomplexées, généreuses, parfois outrancières. Leurs narrations balayent et décryptent avec la lucidité des « voyants » quelques arcanes de notre époque : crise existentielle, rapport femmes-hommes, éco-anxiété, ascension sociale... Véritable invitation savoureuse à la lecture et au plaisir des mots dits, cette pièce souhaite promouvoir la dimension sonore à l’ère de l’image.</em></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Pierre Dodet : Chanteur, comédien, parolier, auteur</p>
<p class="font_8">Pierre-Yves Serre : Chanteur, comédien, parolier, compositeur</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1 H 10</p>

Compagnie TSF

Read More
<p class="font_8">« Allo? Isabelle ?</p>
<p class="font_8">Ben oui, ils sont tous là !</p>
<p class="font_8">Ah mince</p>
<p class="font_8">Bon ben D accord</p>
<p class="font_8">On t'attend...C'est ton papa quand-même ! »</p>
<p class="font_8">Passage à table, c'est comme un vaudeville où Gustina organise au débotté une cérémonie pour un DCD qui ne fut pas toujours le meilleur des pères. C'est la mise au jour et au jeu de la blessure d'enfance et de la guérison. La joie retrouvée comme fil conducteur et la musique au cœur.</p>
<p class="font_8">Passage à Table est né de la recherche de la clowne et musicienne Isabelle Bazin autour de l'expérience de maltraitance dont elle a été l'objet enfant de la part d'un père violent, imprévisible et manipulateur. Donner la parole à Gustina semblait le meilleur moyen pour elle de témoigner, raconter l'indicible et faire voler en éclats de rire la tristesse ou l'apitoiement. Dans un irrémédiable engrenage de vérités, la clowne nous entraine dans un périple burlesque et libérateur au service de l'irrévérence, de la joie, de l'art comme soupape, avec la musique en bandoulière, toujours.</p>
<p class="font_8">Passage à Table est aussi un regard sur le clown, miroir infini entre la personne et le personnage. Un manifeste pour la fantaisie, la candeur, la vie.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Isabelle Bazin : Jeu et écriture</p>
<p class="font_8">Françoise Fognini : Écriture et mise en scène</p>
<p class="font_8">Johan Lescop : Mise en scène</p>
<p class="font_8">Fabrice Garnier : Régie Générale</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1 H 00</p>

Gustina

Read More
<p class="font_8">En 2014, une photo fait scandale sur la Toile : il s’agissait d’un selfie posté sur un réseau social d’une jeune fille posant tout sourire à Auschwitz.</p>
<p class="font_8">Qui est Michelle ? Ou plutôt : qui est uneviedechat ? Une adolescente insouciante ou mal élevée ? A-t-elle accompli son devoir de mémoire en prenant ce selfie ? A-t-elle sali le passé en posant devant les vestiges de la Shoah ? Les avis divergent sur les réseaux sociaux, les commentaires fusent, rivalisent de haine et de</p>
<p class="font_8">brutalité, et la Toile se referme sur Michelle, prisonnière virtuelle d’un harcèlement numérique cruel.</p>
<p class="font_8">L’écran devient le point de confluence entre le réel et l’image, et redessine nos espaces de parole et de liberté. Avec cette pièce chorale inspirée d’un fait divers, Sylvain Levey nous laisse libres d’exercer notre regard – et notre réflexion - sur cette société du paraître que nous avons bâtie. Grâce à une dramaturgie</p>
<p class="font_8">jouant de l’immédiateté d’Internet, il démonte le mécanisme de l’emballement virtuel, qui confine au harcèlement.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>"Michelle, à la naïveté extrêmement touchante, découvre avec une extrême violence qu’elle est prise au piège de ces réseaux sociaux dont elle accroît le pouvoir d’un simple clic sur son smartphone. Elle</em></p>
<p class="font_8"><em>comprend soudain que les valeurs morales de la société dans &nbsp;laquelle elle vit ne coïncident pas avec les règles de fonctionnement du monde 2.0"</em> <strong>Ricochet</strong></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Mise en Scène : Franck Regnier</p>
<p class="font_8">Scénographie : Andréa Warzee</p>
<p class="font_8">Avec : Mathilde Cerf (Michelle), Guillemette Crémèse (Kim), Sabrine Ben Njima (Angèle), Léonce Pruvost (Sélim), Anthony Candelier (Abel), Elise Dano (La mère et autres rôles), Cédric Saulnier (Le père</p>
<p class="font_8">et plusieurs rôles), Franck Régnier (Le présentateur)</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1 H 20</p>

Compagnie Nandi

Read More
<p class="font_8">Depuis 2003, année de la sortie de leur premier album, Les Doigts L’Homme n’ont eu de cesse que de se réinventer, remettant en cause leur esthétique, leur direction artistique... Le style manouche de départ évolue vers un jazz toujours acoustique mais empreint d’une culture plus moderne dans sa construction, affirmant un style qui désormais leur est propre.</p>
<p class="font_8">À l’occasion de leur 20ème année d’existence, Les Doigts travaillent sur un disque ambitieux. Sur deux disques en fait. Au lieu de proposer une tournée rétrospective de leurs morceaux phares, l’idée a émergée d’un double album qui serait composé d’un disque acoustique, comportant des titres évoluant à l’image de leur parcours musical, et d’un disque plus électrique jazz, illustrant l’immense trajet parcouru vers une approche encore plus inédite et personnelle.</p>
<p class="font_8">Les musiciens s’étant nourris pendant toutes ces années de rencontres et de découvertes sonores, s’apprêtent à dévoiler sans retenue l’étendue de leurs multiples facettes qu’une complicité fondée sur 20 ans de vie musicale commune a rendue possible.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>"Les Doigts de l’Homme, une formation à part dans le jazz manouche, qui cultive aussi bien le swing virtuose à grande vitesse que les inspirations planétaires de chaque musicien."</em> <strong>Fip Radio</strong></p>
<p class="font_8"><em>"Fidèles au tout acoustique de leurs débuts, Les Doigts de l’Homme n’ont rien perdu de ce son qui les rend instantanément reconnaissables parmi leurs confrères de la planète manouche dont on ne reconnaît d’ailleurs chez eux que fort peu de tics." </em><strong>Jazz Magazine</strong></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Olivier Kikteff : Guitare</p>
<p class="font_8">Tanguy Blum : Contrebasse</p>
<p class="font_8">Yannick Alcocer : Guitariste</p>
<p class="font_8">Benoît Convert : Guitariste</p>
<p class="font_8">Nazim Aliouche : Percussionniste</p>
<p class="font_8">Pierre Rettien : Batteur</p>

Les Doigts de l’Homme

Read More
<p class="font_8">Dans un orphelinat, une petite fille se choisit un prénom, Désirée, histoire d’avoir, pour une fois, son mot à dire. Elle déplie son épopée d’enfant entourée d’un univers de papier. Elle a du mordant, de la</p>
<p class="font_8">gouaille et une formidable envie de partager ses souvenirs.</p>
<p class="font_8">Elle livre avec pertinence et malice ce qu’elle écrit dans ses cahiers de brouillon : des poèmes et chaque moment de sa vie, sans rien occulter de la dureté de son quotidien.</p>
<p class="font_8">Avec Babette et Lilou, ses seules amies, Désirée résiste, s’endurcit jusqu’au jour où elle rencontre La douceur.</p>
<p class="font_8">Il est bien question d’espoir et de résilience, et comme dans un conte la fin sera heureuse.</p>
<p class="font_8">Comment grandit-on quand on n’a pas eu l’amour en cadeau de naissance ? Quelle sorte de carapace se fabrique-t-on ? Quelles sont les armes de l’enfance pour supporter les mots qui blessent, les gestes qui manquent que l’on soit enfant ou plus grand ?</p>
<p class="font_8">Désirée a un redoutable arsenal : l’amitié, l’humour, son espièglerie et son jardin secret : l’écriture.</p>
<p class="font_8">C’est un texte sombre qui n’existe que parce qu’existe aussi la lumière.</p>
<p class="font_8">Ce spectacle s’adresse à ceux, petits ou grands, qui n’ont rien, comme à ceux qui ont la chance d’avoir tout.</p>
<p class="font_8">Pour l’espoir et pour la reconnaissance de ceux qui nous aiment.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Texte et jeu : Sabine Messina</p>
<p class="font_8">Mise en Scène : Patricia Thevenet</p>
<p class="font_8">Création musicale : Claudine Lebègue</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1H00</p>

Compagnie Evedia

Read More
<p class="font_8">À la fois récital de chansons et création théâtrale, Radio Bistan est un spectacle d’humour musical, une politique fiction où s’invitent la poésie, l’engagement, la rêverie, mais aussi parfois la gravité autour</p>
<p class="font_8">d’un sujet, l’écologie, abordée de manière décalée en prenant à rebours les clichés qui lui sont souvent associés.</p>
<p class="font_8">Le spectacle est conçu comme une émission radiophonique diffusée en direct et en public avec, en invité exceptionnel, le président chanteur du Bistan. Cette forme réjouissante où s’entremêlent les modes d’expression permet d’intégrer chaque fois de nouvelles séquences inédites qui ont trait à l’actualité immédiate où au lieu où est donné le spectacle, jouant ainsi à fond la carte du “direct”.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>"Un spectacle atypique et incisif, loin des codes d’un concert-chanson enchaînant les titres, qui fait rire et réfléchir"</em> <strong>Télérama</strong></p>
<p class="font_8"><em>"Radio Bistan est la pépite que nous cherchions depuis le début de ce festival. Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte. Un vrai coup de coeur "</em> <strong>Libre Théâtre</strong></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Avec : Reno Bistan (chant, guitare et jeu), Claudine Pauly (Piano, machines, chant et jeu), Marianne Pommier (Jeu et chant), Sylvain Boll-Reddat (Jeu)</p>
<p class="font_8">Ecrit par : Reno Bistan et Olivier Minot</p>
<p class="font_8">Mise en Scène : Géraldine Bénichou</p>
<p class="font_8"><br></p>

Théâtre du Grabuge

Read More
<p class="font_8">Dans le grand cycle de la vie, l’organisation mystérieuse du cosmos, il est des événements qui tels des comètes attendues fiévreusement par les spécialistes, ne se reproduisent que tous les 4,6, 8 ans. Il en est ainsi des spectacles d’Antonia de Rendinger, qui après avoir sillonné le monde avec son dernier seule-en-scène revient avec une nouvelle œuvre plus pétillante, exigeante et brillante encore que la précédente (Si si c’est possible)... une foison de personnages nouveaux, des sujets délicats et délicatement choisis (elle promet par exemple de ne pas parler du corona, du confinement, quelle classe...), des textes sublimes, une mise en scène sobre et intelligente : cet opus réunit tous ces ingrédients ! Vous en sortirez heureux sinon grandis !</p>
<p class="font_8">La pertinence de son écriture, son parfait sens du rythme, c’est sûr, Antonia est une bête de scène, de Corps et d’Esprit.</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8"><em>"Jouissif ! L'humoriste-comédienne n'a jamais autant excellé que dans ce nouvel opus"</em> <strong>Télérama</strong></p>
<p class="font_8"><em>" Avec ce quatrième spectacle, elle arrive au sommet de son art"</em> <strong>Le Monde</strong></p>
<p class="font_8"><em>"Une performance Bluffante ! Un spectacle d'une grande maitrise"</em> <strong>Le Parisien</strong></p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Mise en Scène : Caroline Duffau</p>
<p class="font_8"><br></p>
<p class="font_8">Durée : 1H30</p>

Antonia de Rendinger

Read More
bottom of page